CONSEIL_DE_PRO_PLUIE

01 Mai Rouler sous la pluie : les indispensables!

Le vélo sous la pluie. Que devrait contenir un sac de pluie?

Lex Albrecht, cycliste féminine de haut niveau, partage sa liste d’articles indispensables à mettre dans ton sac de pluie pour tout événement cycliste. Nous ne faisons peut-être pas de la course de son niveau, mais nous savons apprécier la planification nécessaire pour bien profiter d’un voyage, vacances ou événement de vélo où du mauvais temps peut survenir.

Tout sage coureur a un sac de pluie prêt à apporter à chaque course. Un sac de pluie est essentiellement une trousse d’urgence qui on l’espère ne servira jamais. Il sert en cas de bris d’équipement, de météo défavorable, ou encore en cas d’oubli d’un morceau de votre ensemble. Il devrait être à peu près de la taille d’une trousse de toilette. C’est important qu’il ne soit pas trop gros, sans quoi il prendra trop de place dans la voiture d’équipe pendant la course, ce qui peut être dérangeant pour les mécaniciens assis sur la banquette arrière avec tout l’équipement de rechange, roues, bouteilles et outils. Cela peut être tout aussi dérangeant pour le directeur d’équipe qui doit transporter la radio de course, les papiers, la nourriture, les bouteilles supplémentaires et les lunchs de l’équipe à l’avant. Il est important de garder les employés de l’équipe de son côté…! Même si vous ne faites pas de courses, vous pouvez vous préparer un sac de pluie à garder dans votre auto. Ainsi vous serez toujours préparé lorsque vous arriverez au point de départ de votre prochaine randonnée, peu importe ce que Dame nature vous réserve.

Voici ce que contient mon sac de pluie :

Manteau de pluie (Après, tout c’est un sac de pluie ! Le directeur pourra vous passer votre manteau par la fenêtre de la voiture d’équipe pendant la course en cas d’averse. Il peut aussi servir de coupe-vent pour vous garder au chaud si la température baisse plus que prévu.)

Maillot de rechange (Puisqu’il est strictement interdit de porter un maillot arborant des logos autres que le vôtre pendant une course, si vous n’avez pas de rechange et qu’aucun de vos coéquipiers n’en a de plus à vous prêter, c’est tant pis pour vous !)

Bib ou short de rechange (Si vous avez déjà eu à emprunter un short qui ne vous faisait pas pendant une course, vous savez à quel point cela peut être inconfortable et même douloureux. Un ajustement adéquat et absolument essentiel si vous voulez éviter les plaies de selle et les blessures de type abrasion et irritation.)

Chaussures de rechange (Les cales et les systèmes de fermeture peuvent être endommagés lors de vilaines collisions, mais ça ne devrait pas vouloir dire ‘échec et mat’ si vous êtes encore en état de remonter en selle et de finir la course.)

Gants de rechange (Ce n’est pas inhabituel d’arrive à une course avec un seul gant, ou avec deux mains droites… Le sac de pluie sauve la vie.)

Manchettes de rechange

Chaussettes de rechange

Source : Blogue Louis Garneau